4 route de l'étang 44730 SAINT MICHEL CHEF CHEF - Tél : 02 40 39 93 45
Version françaiseEnglish versionVersion española

St Michel Chef Chef et sa plage

St Michel, berceau de la galette, est une petite station balnéaire familiale.


Pour découvrir la Galette St Michel et la gastronomie locale, rien de mieux que le marché du mercredi matin.


Pour la baignade, les plages de Tharon sont idéales. Elles sont comme en Vendée, en pente douce et donc sans danger pour une première approche de l’océan. En juillet et août, un club Mickey y est installé pour apprendre à nager.


A St Michel, il y a de grandes plages sauvages comme en Bretagne : Gohaud ou la Roussellerie.

Vous pourrez apercevoir des petites cabanes au-dessus de l’eau. Ce sont des pêcheries, typiques de la région.


En matière de pêche, il y a de quoi faire ! Pêche à pied, en mer ou en étang, chacun y trouve son compte !.

cote-tharo-1m8fi0.jpg


Vous pourrez goûter aux joies des sports nautiques : char à voile, catamaran, bodysurf, Kitesurf, stand up paddle… Le club nautique de la Cormorane, à côté du port de Comberge, propose initiations, cours et location de matériel.

gohaud-wovpdh.jpg
tharon-9ukaux.jpg
michel1-1yyrk0.jpg
cormier-a370iz.jpg
michel2-dxi3fj.jpg
aero-97xk2n.jpg

D’où vient le nom de St Michel Chef Chef ?


Saint-Michel-Chef-Chef se nommait jadis Saint-Michel du Chevecier et dépendait du Duché de Retz. Jean de Malestroit nommé évêque de Nantes en 1419, acquit de Gilles de Retz cette paroisse. En consultant les archives municipales et les registres paroissiaux, on constate que diverses orthographes interviennent selon les époques. Ces changements sont dus semble-t-il à des prononciations différentes et aux transcriptions fantaisistes des scribes. Du XIe au XVIe siècle, on peut relever : Chevecier, Chevechier, Chevescier, Chevescher, Cheveché, etc.


Ces appellations se transforment avec l’introduction de la lettre F et nous voyons alors apparaître Chevechef et Chef-cier.


De 1630 à 1673, Chevechef sera d’usage courant. Chefchef ou Chef-Chef apparaîtra ensuite.


Le 16 nivôse an II (1792), pour satisfaire à un décret de la convention qui ordonne aux communes de changer leurs noms respectifs s’ils rappellent les souvenirs de la royauté, de la féodalité et de la superstition, le Conseil décide de s’en tenir au seul nom de Chef-Chef. Puis, le premier pluviôse an II (1793), il est décidé de nommer la commune : Les Sablons. Enfin, le 12 brumaire an IV (1794), le Conseil municipal décide, à la demande des concitoyens, de reprendre le nom de Saint-Michel-Chef-Chef.


Les habitants de St Michel Chef Chef sont appelés les Michelois.